Pour comprendre la pollution par les bateaux, cliquer ici pour 2 mn de vidéo.

Pour adhérer à ACTÉnergieS en un clic

ACTÉnergieS a mis en ligne les ACTus à consulter en un clic dont les derniers sur la pollution des bateaux : Actus3 -17 septembre 2019- et Actus4 -05 octobre 2019 et Actus5 du 27 octobre sur la mobilité électrique

11 octobre 2019 : Quoi de neuf pour Toulon à la JMAP d'Ajaccio, journée méditerranéenne de l'air - les ports ?

Les élus dont le vice-président de TPM, Gilles VINCENT et le maire d'Ajaccio après celui de Cannes souscrivent à la demande pour que les bateaux utilisent le diesel marin à moins de 0,1 % en soufre en vue des côtes et dans les ports et non seulement à quai. Un élu appelait à une coalition pour infléchir l'état. Les CCI de Corse et de PACA travaillent ensemble. Les projets d'électrification de quais avancent : 3 sont prévus à Toulon. Les Corsica Ferries en les attendant brûleront en 2020 du diesel marin... à quai en l'absence de réglementation. A noter que les autres bateaux , équipés de "scrubber" peuvent utiliser des combustibles à 1,5 ou 3,5 % en pulvérisant de l'eau qui entraîne les fumées et abaisse les oxydes de soufre gazeux -à moins de 0,1 % dans l'air- en acide liquide. La pollution de l'air est transformée en pollution de l'eau rejetée au large ou mis en déchet lors d'escale au port.

Heureuse nouvelle : Une douzaine de bus électriques APTIS sont en construction chez ALSTOM, d'une autonomie de 200 km, à quatre roues directionnelles commandés par la Métropole TPM. Rien ne vaut une vidéo.

09 octobre 2019 : La création d'une nouvelle route serait, aux dires de Monsieur le Maire d'Ollioules, un aspirateur à voitures. Une nouvelle route est cependant prévue d'Ollioules au PEM, pôle d'échanges multi-modal de La Seyne. Elle serait réalisée au détriment de transports alternatifs et source de GES et de polluants.

AE publie la présentation par l'UDVN-FNE83 des enjeux de mobilité et des impacts environnementaux du PEM.

02 octobre 2019 : ACTEnergieS et le Collectif Tramway ont répondu à l'invitation de l'association ATTAC : Quel TCSP, transport en commun en site propre , à La Seyne ? AE présente les avantages de l'énergie électrique et du tram dont l'emprise foncière est optimisée en termes de surface au sol, de faible imperméabilisation, de capacité de transport. AE identifie les points noirs du TCSP à La Seyne aggravés avec le choix du mode routier. Le projet de réalisation de prolongements de routes d'accès au pôle d'échanges multi-modal (PEM) à la gare de La Seyne avec en compensation des bassins de rétention des eaux de crues imperméabiliserait 90% du site. Les véhicules de transport de personnes devraient éviter le passage sous le pont rail, zone inondable. L'arrêté préfectoral du 26 juillet autorisant le PEM est contestable. Un recours gracieux en annulation a été envoyé le 25 septembre.

Pollution de l'air : l'Etat, les Collectivités, des Entreprises ont signé une charte à Marseille mercredi 18 septembre.

Sur les marches de la gare St Charles, FNE s'est exprimé devant les caméras.

En réunion et dans les couloirs, FNE 83 a avancé deux "projets" :

1) le combustible à 0,1 % dans les eaux territoriales qui a reçu l'assentiment de Monsieur Gilles Vincent, vice-président de la métropole TPM . Les armateurs ne se disent pas prêts à le faire tant que ce n'est pas obligatoire..

2) la mise en place de stations de distribution de gaz (5 fois moins polluant que l'essence) pour les particuliers.

ACTus3 fait un point sur ce sujet de ^plus en plus d'actualité.

SALON DE L'AUTO DE FRANCFORT : vers un flop de l'hybride rechargeable

L'hybride rechargeable a été conçu pour les grandes distances afin de recharger les batteries avec un groupe électrogène à bord, moteur thermique à essence, diesel, gaz. Cela avait du sens quand on avait des autonomies de voitures tout électriques inférieures à 300 km.

Or plusieurs modèles électriques dépassent déjà les 400 km et le prix des batteries continue de baisser. Maintenant il se dit qu'il faut aller directement vers le 100% électrique et les recharges rapides.

L'hybride rechargeable cumule le pire des deux univers avec les inconvénients des moteurs thermiques (pollution de l'air) et ceux des moteurs électriques (poids et prix élevés des deux motorisations).

Enfin des actions conséquentes annoncées contre la pollution atmosphérique des bateaux

La presse, Var Matin, annonce ce vendredi 6 septembre 2019 que les bateaux à Toulon seront branchés électriquement à quai pour "85% du temps d'émission de fumées à l'arrêt" ; soit pendant ce temps "zéro pollution" notamment en oxydes de soufre, oxydes d'azote et particules fines ( pour les bateaux équipés pour se brancher).

Le site "Mer et Marine" titre ce matin : " Toulon : Les routiers de la ligne vers la Turquie équipés de scrubbers". L'article poursuit "Alors que les liaisons routières entre la Turquie et Toulon ont été réduites d'un tiers cet été, dans le cadre de la nouvelle réglementation.. " Nous apprenons ainsi que l'armateur a choisi le combustible à moins de 0,5 % de soufre en mer et de traiter les fumées de ce combustible au port pour satisfaire la norme "à moins de 0,1 % de soufre à quai" ce qui permet d'abattre les oxydes de soufre et les particules mais sans réduire les oxydes d'azote.

Au total, les réductions de pollution des bateaux à quai devraient être conséquentes. Elles devraient contribuer aux objectifs du PPA, plan de protection de l'atmosphère en révision. Ainsi les bateaux dans la rade de Toulon devraient moins polluer dans les années à venir.

La création à Sanary, à quelques encablures de la rade, d'un coffre d'amarrage de bateaux de croisière, bateaux les plus polluants, serait une mesure régressive. Elle créerait la possibilité à des croisiéristes "d'accoster à distance de la côte, à un quai flottant" et de se dédouaner à très bon compte de toute considération environnementale.

Les pouvoirs publics ont manifestement compris que l'heure est venue de limiter les pollutions atmosphériques. Aujourd'hui, quand des moyens colossaux sont envisagés pour diminuer la pollution atmosphérique des bateaux, il serait incompréhensible de permettre cette réalisation conçue avant que nous ayons pris conscience de l'importance de ce fléau.

L'UDVN-FNE-83 rappelle son opposition au mouillage (dit arrêt de navigation) des gros bateaux pollueurs dans les eaux territoriales, soutient la réalisation des mesures portuaires annoncées et attend le remplacement du combustible fuel par du gaz ; GNL utilisé pour des moteurs thermiques ou gaz (hydrogène, méthane) pour des piles à combustible produisant l'électricité de bateaux électriques.

communiqué du 06 septembre 2019

Les polluants de l'air sont les déchets de la combustion des énergies fossiles. revivez la conférence RESPIREZ SEYNEMENT deux pages ci-dessous

et signez notre pétition pour que les bateaux utilisent le combustible le plus propre, à moins de 0,1 % en soufre DANS LES EAUX TERRITORIALES donc au port, à quai et aux mouillages.

Un mot du président en vacances : Zéro déchet ? Zéro plastique ? Zéro fossile ?

Certes ces slogans sont des objectifs. Cependant au présent, ils culpabilisent décideurs, consommateurs et consomm-acteurs. Pourquoi pas le zéro faute de conduite alors qu'il existe le permis à points ? Nous avons selon la loi le devoir de collecter tous les biodéchets pour 2025 : qui s'en soucie ? La mer est polluée de plastique, interdire les pailles et nettoyer les plages ; est-ce suffisant ? Interdire les mégots au sol : c'est dans la loi. Alors Interdirsons les filtres à cigarettes mais cela ne ferait qu'augmenter le nombre de décés prématurés par le tabac, premier fléau national. Et pourquoi pas zéro pllution de l'air qui constitue le deuxième fléau en arrêtant les véhicules et les chauffages à combustion ! La France est un pays de principes qu'elle n'applique pas et en tous cas moins que d'autres pays, moins disants mais plus efficaces. L'abandon du diesel en France est pour 2040 quand d'autres pays le programme pour 2030... Prôner le zéro faute pose un problème, il n'est pas une solution.

Il n'y a pas DE problème, il n'y a que DES solutions

Le bons sens le sait. A chaque problème, non pas une solution miracle mais des solutions, à mettre en oeuvre ! En France, à peine émise toute solution est discutée, décriée. Que la meilleure l'emporte. Un seule règle : la solution doit permettre de tendre vers l'objectif sans créer de problème co-lattéral pour lequel il n'y a pas de solution. L'exemple typique est celui du nucléaire français : toute la filière produit des déchets de l'extraction de l'uranium au stockage de ses déchets hyper-dangereux .

Oui il faut nettoyer les plages, remplacer les objets jettables en plastique tout comme ne RIEN jeter par terre (c'est la loi), ne pas enfumer son voisin (c'était la loi dans les gares) ; en arrêtant son moteur lors d'un arrêt de plus d'une minute.. alors qu'un feu rouge a le droit de durer deux minutes. Oui, rien n'est parfait. Mais pointer l'exception ne doit pas servir à casser la règle. L'erreur est humaine, le permis à points l'admet pour tous, égalitaire. Le permis de polluer l'est-il ? Pourquoi culpaliser et sanctionner le citoyen obligé d'utiliser sa vieille voiture pendant que la liberté et l'abus de circulation sont garantis aux plus riches ? L'exemple de la taxe sur les yachts en compensation de l'ISF est navrant. Et celui des aides aux grosses cylindrées électriques ?

Carton jaune : Il est interdit d'intedire.. sans proposer de solution, d'alternative.

Le message des gilets jaunes est clair : Sanctionner celui, celle qui ne peut rien est coupable. Des solutions contre les précarités énergétiques existent. Sont-elles suffisantes et appropriées ? L'abandon du diesel en faveur de la fée électrique est une solution chère. que certains affectionnent au détriment de filières à gaz ou biogaz. La conversion de voitures diesel ou essence au gaz est une technologie connue, rentable, efficace mais sciemment dédaignée. On se gausse de chaque nouveau bateau utilisant du gaz mais combien de bateaux encore en construvction qui brûleront du fuel, soufré, interdit à terre ? Madame, Monsieur, veuillez choisir un modèle de voiture "stop and go" pour moins polluer au feu rouge. STOP OU ENCORE reste un jeu à la mode.

En conclusion de notre participation aux ateliers de concertation et d'élaboration du PPA83, plan de protection de l'atmosphère, voici le courriel adressé aux députés et à nos interlocuteurs :

La dépollution de l'air demande des efforts concertés entre tous les acteurs : citoyens, collectivités, administrations, industriels.. afin de se passer des combustibles pétroliers, fossiles, polluants.

Nous avons besoin d'un abandon progressif mais rapide du fuel > diesel > essence >gaz pour finalement n'utiliser que les énergies motrices : biogaz(gaz renouvelable comme le méthane, l'hydrogène) ou électricité

Les trois énergies gaz, biogaz, électricité sont référencées, pour les transports urbains, en ZFE, ZONE À FAIBLE ÉMISSION. Les députés ont visé juste avec les lois du Grenelle et de la LTECV, loi de transition énergétique et croissance verte.

L'évaluation d'ACTEnergieS - même grossière - pour le PPA83 (en lecture ci-dessous) montre où sont les efforts à consentir, avec pour conditions sine qua non

1) d'installer des stations de DISTRIBUTION DE GAZ et DES BORNES ÉLECTRIQUES et

2) de disposer sur le marché de véhicules à gaz (voitures, camions, bateaux) et de véhicules électriques LÉGERS MOINS CHERS.

Ces actions seront profitables à la santé (polluants), au climat(GES) et à l'économie (balance commerciale et emploi local), aux trois branches du Développement Durable : social, environnemental, économique.

ACTEnergieS est à votre disposition pour plus d'information.

Pour ouvrir la "conférence débat" utilisez de préférence une fenêtre externe : carré flèche montante à 45 %.

190605 Respirer Seynement UDVN-FNE-83.ppt

pour parcourir le blog AE, cliquez sur le blog ci dessous !

RESPIRER SEYNEMENT le mercredi 5 juin

Nous pouvons éviter de fumer ou de boire mais non de respirer. La pollution de l'air est un fléau. Le plan de protection de l'atmosphère du Var est en révision. Nous y participons. Venez y contribuer en assistant à la conférence-débat RESPIRER SEYNEMENT le mercredi 5 juin à 18 h à LA SEYNE SUR MER avenue Jean Bartolini

Plan d'accès au centre culturel Tisot

Pour l'égalité des pollueurs ; taxer le kérosène des avions !

Pétition européenne d'un million de signatures avec n° passeport ou CI (les treize chiffres à gauche)

Une initiative européenne a été lancée pour cesser l’exonération de taxe du kérosène. Il faut montrer qu’en France aussi, nous souhaitons la taxation du kérosène… signez la pétition, et diffusez-la auprès de vos amis et votre famille. Soyons nombreux à soutenir cette initiative. https://eci.ec.europa.eu/008/public/#/initiative

07 mai 2019 : Le député marseillais Saïd AHAMADA propose un amendement pour que les bateaux dans les eaux territoriales adoptent le combustible à moins de 0,1 % en soufre dit "diesel marin" en ces termes "Sans attendre l'adoption par l'Organisation Maritime Internationale (OMI) du projet de zone à émissions contrôlées (ECA) en Mer Méditerranée, qui relève d'un processus à plus ou moins long terme, la France ferait preuve d'exemplarité environnementale et se placerait à l'avant-garde en limitant la pollution des navires d'émissions aussi strictes qu'en zone ECA dans l'ensemble de nos mers territoriales"

extrait de https://drive.google.com/file/d/0B9ZB51gwcdkrNFNSb1JYY1d6TTRzVGVuQ2p0Tk9rVUkyZVRF/view

Nous le remercions et espérons que cette proposition soit adoptée pour une application en 2020.

Je ne bois pas, je ne fume pas mais je respire !

L'utilisation d'énergies fossiles, de combustibles, produit des déchets atmosphériques, trop lontemps ignorés. Des déchets toxiques non recyclables comme les oxydes d'azote gazeux, des fumées ou d'invisibles particules fines.

23 avril 2019 : La DREAL réunissait les acteurs des plans de protection de l'atmosphère pour réfléchir aux actions à mettre en oeuvre. J'ai plaidé pour des actions de réduction des émissions de polluants à la source. Les personnes les plus exposées sont les riverains des ports, l'hiver les citadins en résidentiel et l'été tous les varois.

ATMOSUD pointe Toulon la ville la plus polluée de la Région en février 2019

ACTEnergieS, l'UDVN-FNE83 et FNE PACA sont sur le pont

Je ne bois pas, je ne fume pas mais je respire !

L'utilisation d'énergies fossiles, de combustibles, produit des déchets atmosphériques, trop lontemps ignorés. Des déchets toxiques non recyclables comme les oxydes d'azote gazeux, des fumées ou d'invisibles particules fines.

23 avril 2019 : La DREAL réunissait les acteurs des plans de protection de l'atmosphère pour réfléchir aux actions à mettre en oeuvre. J'ai plaidé pour des actions de réduction des émissions de polluants à la source. Les personnes les plus exposées sont les riverains des ports, l'hiver les citadins en résidentiel et l'été tous les varois.

ATMOSUD pointe Toulon la ville la plus polluée de la Région en février 2019

ACTEnergieS, l'UDVN-FNE83 et FNE PACA sont sur le pont

signez la PÉTITION pour des bateaux propres dans les eaux territoriales

ACTEnergieS, l'UDVN-FNE83 et FNE PACA sont sur le pont

signez la PÉTITION pour des bateaux propres dans les eaux territoriales


BONNE NOUVELLE : l’Union européenne a trouvé un accord visant à limiter les émissions de CO2 des camions, avec réduction de 15% d’ici à 2025 et de 30% d’ici à 2030. À lire sur lemonde.fr, avec AFP (le 19 février 2019)

Une vidéo sur les bienfaits d'une réduction de la pollution, loin à l'intérieur des terres !

27 janvier 2019. Pour le climat, RÉDUIRE LA POLLUTION DES BATEAUX : POLLUEURS - PAYEURS

La loi actuelle en 2020, obligera les bateaux à passagers, plus de deux heures à quai, d'utiliser un combustible à moins de 0,1 % en soufre ou de se connecter électriquement à quai (avec notre concours financier !).

ACTEnergieS vous invite à signer ici sur change.org

et à diffuser la pétition qui propose d'amender la loi pour que tous les bateaux, dans nos eaux territoriales, le long des côtes, dans un estuaire, une rade, à quai ou au mouillage, utilisent un combustible à moins de 0,1 % en soufre.

En signant EN PLUS sur notre site, en bas de la page, en cliquant ici sur "pollution des bateaux" vous acceptez l'enregistrement de votre adresse mail et de votre n° de département.


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 16 mars 2019 à 9h30 suivie à 11h de "Les énergies polluantes"

La ministre des Transports plaide le respect des institutions en réponse à la députée Cécile Muschotti qui regrette l'abandon du Tramway pour un Bhns

Le Conseil d'Administration d'ACTEnergieS du 13 mars 2019 a adopté la délibération suivante :

"Le Conseil d'Administration d'ACTEnergieS, réuni à son siège le 13 mars 2019, décide que l'association ACTEnergieS prenne naturellement en compte les impacts environnementaux des énergies non seulement sur l'air, mais aussi sur l'eau notamment en cas de pollution ou lorsque la règlementation oblige à la réalisation de bassins de rétention en compensation de création de voie routière" , comme pour l'élargissement de l'autoroute A57 à l'est de Toulon ou pour le projet de pôle d'échanges multimodal de la gare de La Seyne-Six-Fours.

En effet, les automobilistes que nous sommes, polluons l'atmosphère (déchets gazeux dont nous sommes responsables) ce qui est reconnu dans les PCAET mais dégradons aussi les surfaces et espaces environnants dont les champs et les cours d'eau.

Notons tous les bénéfices socio-économiques à développer les énergies renouvelables.

L'AOTU décide. L'Etat contribue.

Les promesses n'engagent que ceux qui les croient

Les décisions n'engagent même pas ceux qui les prennent !

Alors ? ... Ce constat, mérite t-il un débat ?

ACTEnergieS vous invite

  • à la réflexion sur la motricité des transports en commun : gaz, électricité ?
  • à la réflexion sur les énergies à produire localement : photovoltaïque, biogaz..
  • à partager la préparation du plan de protection de l'atmosphère (PPA)
  • à lutter contre la pollution des bateaux en rade et en mer